A ECOUTER | Emission du samedi 25 octobre 2014

Publié dans L'économie en questions 2014

2013-visuel-eco-en-questionsFrance > Politique de l'emploi ; chômage, réformes, négociations
Internationale > Réunion du comité de l'OMC à Genève : négociations commerciales dans l'impasse
Actualités invisibles (x 3)

Nouvelle édition de l'économie en questions en compagnie de quatre experts, professeurs et chercheurs pour leur demander de commenter l'actualité de la semaine, confronter leur analyse, les rapprocher, les opposer, se rapporter quand ils le jugent nécessaire à la théorie économique pour mieux éclairer les enjeux. Et comme chaque semaine nous avons choisi deux sujets dans l'actualité nationale et internationale et puis nous réserverons du temps en toute fin d'émission pour nos actualités invisibles, celles que nos invités repèrent pour nous et qu'ils souhaitent signaler à notre attention, actualités positives s'ils le veulent bien, si c'est possible.

Notre premier sujet, c'était jeudi 16 octobre dernier à Genève le brésilien Roberto Azevêdo directeur général de l'Organisation mondiale du Commerce lançait un véritable cri d'alarme. Je cite : "L'OMC.(Site officiel) se trouve dans une situation dangereuse peut-être la plus préocupante qu'elle ait jamais affronté." a-t-il déclaré à l'occasion d'une réunion du Comité donc de ces négociations internationales. Ce n'est pas la première fois que les dirigeants de l'OMC alertent sur les blocages des négociations. Pascal Lamy, le français l'avait fait en son temps à plusieurs reprises mais peut-être pas avec des accents aussi dramatiques. Azevêdo, il faut le rappeler est diplomate de formation. Il connait le poids des mots et sans doute on a également perçu chez lui une certaine lassitude. L'OMC de faite est dans une impasse totale depuis le mois de juillet dernier après le refus de l'Inde de signer un accord sur la facilitation des échanges suite à des négociations donc de, dites de "Bali" qui datent de décembre 2013. On va revenir bien sûr sur les raisons avancées par l'Inde. Elles sont liées à des subventions agricoles. Elles en rappellent d'autres discutions à d'autres époques mais plus largement, nous évoquerons le mandat et les limites de cette organisation internationale qui défend ou tente de défendre le multilatéralisme contre les tendances croissantes semble-t-il des accords commerciaux dans le monde. On en débat tout de suite. Négociations commerciales dans l'impasse.

Tout de suite ou après notre premier sujet peut-être, celui par lequel nous allons commencer c'est une actualité française et une actualité qui est constante. Si on ose dire, on aime y revenir assez régulièrement bien entendu, c'est la question de l'emploi en France avec mardi 21 octobre, deux actualités, le Ministre du Travail, François Rebsamen.(Site officiel) qui réunissait les représentants syndicaux, patronaux et les collectivités territoriales pour aborder tous ces sujets en annonçant un plan d'action, je cite : "contre le chômage de longue durée" et également un nouvel accord vers l'emploi des jeunes décrocheurs, c'est ainsi qu'on les nomme. D'autres prises de positions cependant plus politiques peut-être depuis le mois de septembre on fait parler beaucoup sur cette question de l'emploi le contrôl renforcé auprès des chômeurs, l'inflection vers l'offre d'emploi peut-être plus que la demande, le travail donc en direction des entreprises un peu plus appuyé, le rôle d'opérateurs privés aussi dans le recrutement. Nous verrons quel thème privilégient nos invités et puis on abordera sans doute des comparaisons européennes grâce à l'une de nos invitées. C'est tout de suite.

Et je vous les présente donc tous les quatre. Bienvenue à eux, Christine Erhel, économiste et chercheuse au Centre d'études de l'emploi qui effectivement a fait beaucoup d'études comparées entre différents pays européens qui connait bien les politiques de l'emploi successives que nous avons connu aussi en France, Philippe Martin, professeur d’économie à Sciences Po, Olivier Pastré, professeur d'économie à Paris 8 et Dominique Plihon, professeur d'économie financière à l'Université Paris 13, c'est l'économie en questions et nous sommes ensemble jusqu'à midi, bienvenue à tous.


ACTUALITES INVISIBLES
54:50 - Philippe Martin : "Alors c'est un petit peu en lien avec ce dont on vient de parler parce que c'est le lancement assez discret à Pékin d'une nouvelle banque de développement en Asie mais qui est très discrèt parce qu'en faite, alors c'est lié avec le sujet précédent parce que évidement ça vient du faite qu'un certain nombre de pays émergeants sont pas très heureux de la manière dont la Banque mondiale et d'autres organisations internationales sont quand même assez dominés par les pays industrialisés et donc ça a quand même, les pays industrialisés ont réussi, parce que les Etats-Unis ont fait du lobbying pour éviter qu'y ait trop de pays qui signent sur cette nouvelle banque qui va être très dominée par la Chine, c'qui s'ra p't'être pas une meilleure chose d'ailleurs."

55:43 - Christine Erhel : "Oui, alors c'est juste une publication donc du Centre d'études de l'emploi qui va sortir très bientôt sur les questions d'égalité entre homme et femme et qui montre qu'on est encore très loin de l'égalité professionnelle alors ça concerne les hauts fonctionnaires en particulier à Bercy mais pas seulement et ça montre que un certain nombre de ces hauts fonctionnaires s'appuient sur des arrangements conjugaux très inégaux pour poursuivre dans leur carrière, donc le titre de cette publication c'est "J'ai une femme exceptionnelle" citation tiré d'un de ces hommes justement en position de pouvoir à Bercy."

56:19 - Dominique Plihon : "Alors là vous vouliez une actualité optimiste alors là c'est encore beaucoup plus petit que c'que la Banque dont vient de parler Philippe Martin qui s'ra abondé de 50 milliards de dollars je crois donc c'est énorme, non c'est le fait que y'a des entreprises et je citerai en entreprise la biscuiterie Jeannette dans, à Caen qui était mise en liquidation judiciaire et qui va probablement être sauvée grâce à du fiancement participatif. C'est à dire un appel fait à tous les usagers, les citoyens, et cetera et ça permet de sauver les entreprises donc là aussi D. R. : "et ça se développe tout ça" c'est des choses qui se développent, c'est des micros opérations mais je pense que c'est quelque chose qui est annontiateur peut-être de pratiques qui pourraient être développées qui sont encourageantes."