A ECOUTER | OP invité de l'émission du samedi 6 décembre 2014

Publié dans L'économie en questions 2014

2013-visuel-eco-en-questionsFrance > Guerre des mots, guerre des déclarations, tensions savamment entretenues ou réelle incompréhension, entreprises, gouvernement, le grand malentendu
Internationale > Quel avenir pour l'économie russe ; chute du cours du pétrole, chute du rouble et sanctions économiques
Actualités invisibles (x 3)

C'est une nouvelle édition de l'économie en questions en compagnie de quatre experts comme chaque semaine, professeurs et chercheurs en économie pour leur demander de commenter l'actualité de la semaine, confronter leurs analyses pour les rapprocher ou les opposer autour de deux sujets que nous avons choisi comme chaque samedi dans l'actualité nationale et internationale.

03:57
En France d'abord, le président du MEDEF.(Site officiel), Pierre Gattaz a appeler le Gouvernement à mettre je cite"ses actions en conformité avec ses belles paroles" et insister sur le ras-le-bol du patronat face à la fiscalité qui continue de monter contrairement aux promesses. Plus largement contre une politique qui de l'avis des patrons, petits et grands d'ailleurs, bride l'économie, je cite encore "et nous allons voir de quelle manière" avec les exemples avancer également par la CGPME.(Site officiel) ou l'Union professionnelle artisanale. Mais de son côté le Ministre de l'économie.(Site officiel)Emmanuel Macron.(Twitter) c'était évidement encore cette semaine a appelé lui les patrons à je cite encore "prendre leurs responsabilités" ajoutant le terme de responsabilité est d'ailleurs dans le pacte du même nom et il a été suivie par son Premier MinistreManuel Walls.(Twitter/Gouvernement) déclarant lui aussi à l'adresse des dirigeants du patronat un certain nombre de propositions, de provocations, de propos aujourd'hui ne sont pas à la hauteur de cette responsabilité. Alors guerre des mots, guerre des déclarations, tensions savamment entretenues ou réelle incompréhension, ce sera notre premier sujet, entreprises, gouvernement, le grand malentendu.

32:15
Et notre deuxième thème sans trop de surprise sans doute ce sera la Russie, la Russie qui prévoit d'entrer en récession en 2015 qui subit de plein fouet sans doute les sanctions économiques décrétées par les occidentaux. La chute du cours du pétrole dont nous avons déjà longuement parlé et qui certainement plombe également son économie et l'inflation et la chute du Rouble, cela fait beaucoup en effet après des années de croissance sous la présidence de Vladimir Poutine si l'on excepte tout de même la crise de 2008 mais on va y revenir et en dépit des déclarations très rassurantes du Kremlin l'économie russe est en situation délicate nous semble-t-il du moins. Retour sur les derniers mois écoulés. Sur l'abandon du projet de gazoduques vers l'Europe, sur les relations de la Russie avec ses partenaires nouveaux ou plus traditionnels et nous commenterons également l'efficacité des sanctions économiques. Bien souvent ce sont les populations les plus fragiles qui en font les frais, quel avenir pour l'économie russe, notre deuxième thème.

Et nos invités ce matin, Benjamin Coriat, professeur d'économie à l'Université Paris 13, Olivier Pastré, professeur d'économie à Paris 8, Dominique Plihon, professeur d'économie financière, c'est encore l'Université Paris 13 et Xavier Timbeau, directeur du Département des analyses et prévisions à l'Observatoire Français des Conjonctures Economiques. Et n'oublions pas notre troisième séquence en toute fin d'émission celle que nous appelons nos actualités invisibles repérées par nos invités et qu'ils souhaitent nous signaler, signalé à notre attention parce qu'elles leur paraissent importantes et porteuses d'avenir. C'est l'économie en questions, bienvenue à tous et nous sommes ensemble jusqu'à midi.


54:25 - ACTUALITES INVISIBLES
Dominique Rousset : Merci à tous les quatre. Avez-vous des actualités invisibles, cette fois nous avons un peu plus de temps semble-t-il que d'habitude, qu'avez-vous préparé ?

54: 34
No. 1 - Xavier Timbeau : oui Dominique, j'ai même une suggestion à vous faire pour le programme d'une prochaine émission, y'a un papier, un document de travail qui fait le buzz en ce moment et qui s'appelle "The Superiority of Economists", la supériorité des économistes, qui a été écrit par deux sociologues et un économiste français Marion Fourcade, Etienne Ollion et Yann Algan, qui est très discuté un peu partout, il rajoute une analyse assez intéressante sur un débat qu'on a déjà eu dans "Inside Job", dans... D.P. : vous parlez du film, formidable X.T. : oui le film, l'épisode Laurent Modiui et le débat qu'il avait lancé sur la place des économistes et comment les économistes fonctionnent et bah ils apportent un certains nombre d'éléments où ils montrent, oui il y a une arrogance des économistes, oui y'a une structure d'organisation des économistes extrêmement hiérarchisée et assez rigide, les économistes sont aussi O.P. : c'est des oligarques X.T. : extrêmement sexistes, ils sont aussi mieux payés que tous leurs collègues dans les sciences-humaines, voilà, la question est de savoir après est-ce que ça c'est lié et simplement un effet d'arrogance ou est-ce que y'a derrière une... un peu plus que cela, alors dans le papier en faite ils disent qu'il ya un peu plus que ça c'est que les économistes sont convaincus à tort ou à raison de pouvoir agir sur le monde et de là ils tirent un sentiment de supériorité mais aussi une attraction et des liens avec des milieux d'affaires dans lequel il y a de l'argent qui leur revient aussi donc enfin, y'a un certain nombre d'éléments intéressants dans ce papier ce débat avait été vous vous rappelez extrêmement houleux il y a quelque temps, je pense que, il serait intéressant d'inviter un des trois auteurs ou les trois auteurs qui sont français donc qui sont accessibles à France Culture le samedi et d'avoir un débat autour de ça, ça pourrait être très intéressant. D. R. : et bien vous ne croyez pas si bien tomber parce que j'avais prévu de faire autour des économistes et de leur rôles à la fois dans les médias, dans la société française, leur influence, la toute dernière émission de cette année donc rendez-vous est pris, merci Xavier Timbeau, et vous avez bien dit que les économistes hommes étaient un peu plus en cause que les économistes X. T. : ah c'est pas tellement qu'ils sont plus en cause c'est que D. R. : femmes X. T. : il n'y a que des économistes hommes et que D. R : ils se comportent de manière X. T. : il y a une différence très nette O.P. : sauf dans l'économie en questions X. T. : entre les économistes D. R. : pas aujourd'hui X. T. : il y a une différence très nette entre les économistes et les sociologues ou les historiens où il y a beaucoup plus de parité que dans le milieu des économistes ce qui quand même veut probablement dire quelque chose sur les modes de recrutement, les modes de sélections et la façon dont la discipline fonctionne. D. R. : nous sommes bien d'accord, rendez-vous est pris pour la toute dernière émission de cette année, je m'y engage, euh rapidement alors on va prendre un petit peu de place pour d'autres actus

57:02
No. 2 - Benjamin Coriat : très vite c'était le 1er décembre la journée mondiale sur le sida, je m'efforce toujours de trouver une bonne nouvelle, alors la bonne nouvelle c'est que toute une série de tests sont arrivés maintenant pratiquement à confirmation, qu'il existe désormais une pilule du lendemain, si j'ose dire, donc euh voilà, de ce point de vue, la Recherche a bien travaillé, il faut surtout pas, hein, que ça incite les gens à ne pas se protéger, il faut continuer, parce que ça reste la protection essentielle mais en tout cas maintenant on a un médicament qui est une pilule du lendemain qui est très efficace D. R. : et qui n'est pas trop chère ? B. C. : ça c'est encore une autre question mais je voulais fâcher personne
D. R. : merci Benjamin Coriat, Olivier très vite...

57:48
No. 3 - Olivier Pastré : oui après D. R. : 10/15 secondes O. P. : après la Russie juste un mot sur la Chine, un groupe chinois est entrain de racheter l'aéroport de Toulouse, ce que tout le monde sait et qui est dans l'actualité, ce qui est moins connu c'est l'envol des capitaux chinois vers les entreprises audiovisuelles, en particulier aux Etats-Unis et le Groupe Wenda qui vient de racheter le deuxième réseau de salles de cinéma aux Etats-Unis, le Groupe Alibaba qui fait du commerce en ligne, là aussi entrain d'investir, donc les chinois viennent sur le terrain des grands majors américains, c'est intéressant et en même temps la Chine a augmenté sa censure et a obligé les producteurs de cinéma à aller aux champs, on se croirait du temps de Mao pour retrouver le lien avec le peuple, je trouve que c'est un pays merveilleux ce pays.
Dominique Rousset : merci beaucoup, trois actualités invisibles, on se quitte là-dessus.

Dernières mises à jour

15/05/2017
RADIO | A ECOUTER | OP invité de l'émission du samedi 13 mai 2017

Lire la suite...