L'économie en questions | Émission du samedi 8 janvier 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 8 janvier 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Une très heureuse année à nos auditeurs de l’économie en questions, ceux qui nous écoutent de bon matin chaque samedi et ceux qui nous retrouvent plus tard en téléchargeant notre émission nous les remercions tous pour leur fidélité, mention spéciale aux étudiants en économie, notamment, je l’espère, ceux de nos professeurs ici présents mais pas seulement, qui nous écoutent parait-il, nombreux !

Nous voici donc prêt à reprendre échanges, analyses et commentaires autour de l’actualité économique et sociale, nationale et internationale, pour tenter de mieux comprendre un monde de plus en plus complexe interdépendant et en très rapide transformation, passionnant aussi, il est bon parfois de le rappeler, tant ses évolutions suscitent légitimement certes de grandes inquiétudes, et justement c’est par là que nous commencerons l’année, par un sondage international BVA/Gallup conduit dans cinquante trois pays sur l’optimisme ou sur le pessimisme* affiché par les habitants de ces pays sur la situation économique en 2011, de très grandes différences dans les réponses selon qu’il s’agit d’habitants de pays émergeants ou même de pays en développement ou des habitants des pays industrialisés en particulier ceux de notre vieille Europe, avec les réserves d’usage, il ne s’agit que d’un sondage, beaucoup d’enseignements à tirer de cette enquête, nous aurons l’avis de nos invités.

* : lien direct sur le PDF du sondage

Sujet nº 2
Notre deuxième thème en France cette fois nous est soufflé par une personnalité politique, Manuel Valls, député maire socialiste d’Évry, candidat aux primaires pour l’élection présidentielle, et qui vient de se déclarer favorable je cite « au déverrouillage de la loi sur les 35 h et un allongement du temps de travail au nom » je cite encore de « l’augmentation des salaires et de l’augmentation du pouvoir d’achat ». Voici donc de retour un beau sujet de réflexion économique au-delà des affrontements politiques qu’il promet déjà.

Enfin dans une dernière partie de l’émission, lieu et place de nos actus invisibles, nous demanderons à nos invités de nous donner leurs priorités pour l’année qui vient, à quoi devons-nous nous attendre ?

Invités