A ECOUTER | Emission du samedi 24 mai 2014

Publié dans L'économie en questions 2014

2013-visuel-eco-en-questions
France > Projet de loi sur l'économie sociale et solidaire, point économique, droits nouveaux
International > Lendemain de crise, le FMI a-t-il changé ?
Actualités invisibles (x 4)



Notre premier sujet autour de l'adoption, c'était mardi par l'Assemblée nationale.(Site officiel), du projet de loi sur l'économie sociale et solidaire. Rappelons que ce concept désigne un ensemble d'entreprises, coopératives, mutuelles, associations, fondations dont les activités et aussi d'ailleurs le fonctionnement interne sont fondés sur des principes de solidarité et d'utilité sociale. Et puis rappelons aussi le point économique de ce secteur qui représente tout de même 10 % du produit intérieur brut et qui emploie plus de 2 millions de salariés en France aujourd'hui. Nous allons donc revenir sur son histoire, sa longue histoire d'ailleurs et sur ce texte qui introduit notamment des droits nouveaux pour les repreneurs d'entreprise. C'est notre premier thème.

Deuxième sujet jour d'élection demain en Ukraine aussi les résultats de ce scrutin seront observés avec attention en Russie bien sûr, en Europe et de l'autre côté de l'Atlantique au siège du Fonds Monétaire International, le FMI.(Site officiel) pour sa présidente Christine Lagarde.(Bios) qui était présente la semaine dernière à Berlin pour discuter de la situation de l'économie mondiale. La crise en Ukraine, je la cite, constitue un danger que l'on peut très difficilement mesurer pour l'instant. Elle peut avoir de lourdes conséquences économiques sur le commerce international, sur les flux de capitaux, une situation qui serait encore compliquée par les approvisionnements énergétiques. Cette alerte est aussi d'ailleurs contenue dans les perspectives de l'économie mondiale du printemps qui avaient été rendu public au début du mois à New York. Nous les commenterons, ces commentaires de Madame Lagarde et puis nous saisirons l'occasion pour faire le point des évolutions au FMI depuis le début de la crise de 2008. A-t-il tiré les conséquences des erreurs passées? Quelles nouvelles réglementations ? Quel contrôle des capitaux ? Et quelles modalités pour les prêts consentis ? Nous reviendrons sur tout cela. Lendemain de crise, le FMI a-t-il changé ? C'est notre deuxième sujet.

Sont avec nous ce matin Pierre-Olivier Gourinchas qui est professeur d'économie à Berkeley aux Etats-Unis, on le remercie de venir nous voir lorsqu'il passe par Paris, c'est déjà arrivé, Olivier Pastré, un fidèle, professeur d'économie à Paris VIII, "un fidèle en deux mots", un fidèle en deux mots, ça dépend des jours, absolument c'est Benjamin Coriat qui rectifie, professeur de sciences économiques à l'Université Paris 13 et président du collectif des Économistes Atterrés et enfin on est heureux également de l'accueillir aujourd'hui Jean-Louis Laville.(blog) professeur au Conservatoire national des arts et métiers, grand spécialiste de l'économie sociale et solidaire comme on va très vite le voir. C'est l'économie en questions, bienvenue à tous, nous sommes ensemble jusqu'à midi.

ACTUALITES INVISIBLES
  • Jean-Louis Laville : "Juste pour rappeler la déclaration de 42 associations de 19 pays, les étudiantes qui réclament à nouveaux un pluralisme en économie et je pense que" - "c'est marrant on l'a mentionné, c'est amusant on l'a mentionné la semaine dernière mais c'est très bien qu'on y revienne" - "je pense qu'il faut y revenir et je voudrais l'illustrer justement avec deux rendez-vous. La semaine dernière on était quand même 250 enseignants à être réunis autour du réseau interuniversitaire de l'économie sociale et solidaire, donc je pense qu'il y a une pluridisciplinarité qui est entrain de se constituer autour de cette question là et puis un rendez-vous avec l'AFEP l'association française d'économies politiques début juillet aussi à Paris."
  • Pierre-Olivier Gourinchas : "Très rapidement une, disons une nouvelle que j'ai trouvé intéressante, alors c'est en bordure de l'Europe mais ce n'est pas l'Europe, en Turquie, la Banque centrale turque vient de baisser ses taux d'intérêt, largement sous la pression du gouvernement, il s'agit d'une économie qui est une économie avec des surchauffes assez importantes, de l'inflation très forte et donc c'est un des points qui est un des points de fragilité dans l'économie des pays émergeants actuellement, c'est un des pays fragiles comme on dit, cinq pays fragiles et ça n'est pas une bonne nouvelle parce que ça veut dire que la banque centrale quelque part est susceptible de céder sous les pressions, des pressions politiques."
  • Benjamin Coriat : "Oui une bonne nouvelle qui va dans le sens de favoriser l'économie collaborative, l'Equateur a confié à Michel Bauwens qui est un des grands théoriciens et acteur des communs et du "peer-to-peer" l'écriture d'un espèce de projet de loi cadra visant à favoriser l'économie collaborative et ses travaux sont entrain de s'achever et visiblement c'est quelque chose qui va avoir de l'impact dans l'économie en Equateur.
  • Olivier Pastré : "Très belle étude de la Coface, allez sur le site de la Coface. Est-ce que vous connaissez Dominique les PPICS ? PPICS c'est Pérou, Philippines, Indonésie, Colombie, Sry Lanka c'est ceux qui vont prendre le relai des BRICS et qui sont par rapport aux BRICS avec moins d'inflation, moins de dette publique, donc il y a un relai derrière, la relève est assurée et la prochaine fois je vous parlerai des SIPEC c'est ceux d'après encore." - "Ne nous dite même pas ce que c'est pour l'instant" - "Vous voulez pas ?"
| Archives des dernières diffusions
oface

Dernières mises à jour

28/03/2017
ACTU | ANNONCE | OP sur France 24 (29/03/2017)

Lire la suite...