A ECOUTER | OP invité de l'émission du samedi 14 janvier 2017

Publié dans L'économie en questions 2017

Logo de l'économie en questions

Sujet > Comment vaincre les blocages de l'économie française ?

Et une nouvelle édition de l'économie en questions et nous parlons ce matin de la France. Suite de notre examen des grands enjeux pour 2017, une année importante à plus d'un titre pour l'économie mondiale, année d'élection majeure aux Etats-Unis bien sûr, on vient de l'entendre. Nous avions nous souligné dans nos précédentes émissions les inconnus que réserve la nouvelle présidence américaine, c'est à un point tel d'ailleurs que la banque mondiale vient d'abaisser mardi ses prévisions de croissance pour la planète au nom je cite "de l'incertitude croissante entourant la politique économique de la future administration Trump". Elections en Europe aussi au Pays-Bas, en Allemagne nous aurons surement l'occasion d'y venir et donc la France engagée dans les campagnes pour la présidentielle et les législatives. Mais plutôt que de prévisions c'est un état des lieux que nous souhaitons faire aujourd'hui en insistant même sur ce qui ne va pas car s'il est vrai que la France se traine pour reprendre une formule d'un éditorialiste, si la reprise y est lente après le choc de la crise, plus lente nous dit-on que chez la plupart de ses voisins, d'où lui vient donc cette langueur ? Sa faiblesse est-elle chronique ? Productivité, investissements, politique de l'emploi, fiscalité et innovation. Dans tous ces domaines des défauts bien français sont régulièrement pointés et souvent depuis des décennies. Nous allons donc demander à nos trois invités d'en isoler quelques uns, pas tous, les plus criants à leurs yeux pour en débattre ensemble. 2017, blocage dans l'économie française mais comment les vaincre ?

Et nous sommes en compagnie de Christine Erhel, directrice du centre d'étude de l'emploi et du travail, Benjamin Coriat, professeur d'économie à l'Université de Paris 13 et Olivier Pastré, professeur d'économie à Paris 8. Bienvenue à tous les trois. Nous attendons Guillaume Duval d'Alternatives Économiques, journal partenaire de l'économie en questions qui viendra avec un chiffre comme d'ailleurs je le pense nos invités. Nous sommes bien l'économie en questions jusqu'à 12 h 30, bienvenue à tous.

Dominique Rousset > Un autre chiffre

Christine Erhel > Presque trois moi c'est deux, 2,9, 2,9 % c'est la part des contrats à zéro heure au Royaume-Uni en 2016 donc qui continue d'augmenter  par rapport à 2015, donc ces contrats ultra flexibles sans aucune garantie de durée du travail pour les salariés concernés

Dominique Rousset > Eh oui, Olivier Pastré en avait un aussi

Olivier Pastré > Moi j'en ai deux, trois c'est quand même petit bras, moi c'est 600 mille milliards de dollars, c'est le montant de l'ensemble des marchés financiers dérivés, c'est quand même beaucoup et c'est amusant de le comparer aux chiffres qui viennent de sortir sur l'aide publique au développement, c'est à dire l'aide aux pays du Sud, 135 milliards. Entre 600 mille milliards de dollars et 135 milliards, il y a une petite différence. on pourrait peut être rétablir.

Dernières mises à jour

12/11/2017
ACTU | RDV | OP à la conférence AEF (13/11/2017)

Lire la suite...