L'économie en questions | Émission du samedi 24 septembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 24 septembre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Notre premier sujet porte sur le projet européen de réduction de l’aide aux plus démunis en discussion mardi dernier à Bruxelles lors d’une rencontre entre les ministres de l’agriculture des vingt sept. Pourquoi les ministres de l’agriculture ? Parce que depuis la mise d’un programme, la mise en œuvre d’un programme spécial, c’était en 1987 et nous verrons dans quelles circonstances, ces aides provenaient de la transformation des surplus agricoles à l’époque, très importants. Elles sont contestées aujourd’hui par plusieurs pays, au motif que ces surplus justement, sont devenus quasiment inexistants et qu’ils ont été remplacés par de l’argent directement versé aux associations. Un récent arrêt de la cour de justice vient d’ailleurs de leur donner raison. Ce programme ne relève donc plus selon ces pays de la PAC (Politique Agricole Commune) il devient l’affaire des politiques sociales nationales. Alors au-delà de ces démêlés assez technique, l’enjeu est tout de même d’importance. D’abord pour les treize millions d’européens concernés, aucun accord n’a été trouvé, je le précise mardi dernier pour l’année qui vient, c'est-à-dire 2012/2013 et la menace continue de peser, elle inquiète fortement les associations humanitaires directement bénéficiaires de ces aides. Que peut proposer l’Europe pour ne pas abandonner les plus fragiles parmi sa population quand elle est capable par ailleurs de débloquer des milliards pour tenter de résoudre la crise financière ? La question divise le partenaire de l’Union européenne. L’Europe ou l’introuvable modèle social, ce sera notre titre.

Sujet nº 2
Deuxième sujet, retour en France ; fiscalité, financement, frein à l’emploi, trois "F". Les PME (site officiel) dans la tourmente touchées pour beaucoup d’entre elles, justement par la tempête financière, elles redoutent à la fois au sortir de cet été assez incroyable, des difficultés d’accès au prêt bancaire accrues, de nouvelles mesures fiscales et trop d’endettement. L’annonce par le gouvernement de la création d’une grande banque publique destinée à les soutenir devrait peut-être les rassurer en partie, c’est ce que nous verrons, analyses et commentaires dans un instant.

Invités

Dernières mises à jour

06/04/2017
ACTU | A lire | RAPPORT CREFIM

Lire la suite...