L'économie en questions | Introduction 2011

Publié dans L'économie en questions 2011



culture-economie-questions_new2011 | le samedi de 8 h 10 à 9 h 00 puis de 11 h 00 à 12 h 00
| Durée moyenne : 49 minutes
| par Dominique Rousset

Nouveau lien : http://www.franceculture.com/emission-l-039-economie-en-questions.html
Fréquences : http://www.radiofrance.fr/boite-a-outils/frequences/


Sur France Culture
08 : 10/9 h 00 > L'ÉCONOMIE EN QUESTIONS
par Dominique Rousset | Toutes les interventions d'Olivier Pastré

« — Bonjour à tousL’économie en questionNouvelle édition — Ce matin Dominique Rousset — En compagnie de 4 experts pour leur demander de nous commenter et de nous expliquer l’actualité économique de la semaine en croisant leurs analyses et leurs commentaires, en se référant s'ils le souhaitent, à l'histoire et à la théorie économique, ils ont tous enseignés ou enseignent. — Comme chaque semaine nous avons choisi deux sujets dans l’actualité de ces derniers jours — Et nous demanderons ensuite, à chacun de nos invités, de repérer pour nous, un troisième thème, que nous appellerons invisible mais qu’ils auront repéré pour nous. » — dont Olivier Pastré qui introduit notre sujet.

L'économie en questions | Liste des intervenants en 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Liste des intervenants depuis début 2011 :

L'économie en questions | Émission du samedi 31 décembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 31 décembre 2011 | écouter les archives

Introduction
Dernière édition de l’économie en questions cette année 2011, quatre experts réunis en studio pour vous proposer un bilan de cette année 2011, donc désigner les faits qu’ils jugent les plus marquants.
Débattre, s’interroger aussi, ils y sont tous confrontés sur les probables insuffisances d’une théorie économique dominant l’insuffisance révélée par la crise de très grande ampleur que traverse le monde depuis déjà de longs mois.


Sujet nº 1
Citer les événements marquants en France et à l’international qui vous auront paru les plus importants voir les plus inquiétants mais il n’est pas interdit de citer aussi des points positifs bien sûr au cour d’une année qui apparaît pour beaucoup comme une frontière entre deux mondes au-delà de laquelle il faudra peut-être adopter d’autres modes d’échanges, de consommations, de coopérations entre les pays, nous verrons tout cela dans vos analyses et vos commentaires messieurs les professeurs.

Sujet nº 2
Nous nous arrêterons sur les trois choix les plus significatifs que vous aurez relevés pour les développer un peu plus longuement.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 24 décembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 24 décembre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Nouvelle et avant dernière émission.
La Croatie, vingt ans après son indépendance, la Croatie a signé, c’était le 9 décembre à Bruxelles, le traité qui lui permettra de devenir en juillet 2013 le 28ème état membre de l’Union européenne (Site officiel). Les 27 dirigeants européens ont donc paraphé ce traité d’adhésion. Rappelons quand même que le peuple croate est appelé à se prononcer par référendum début 2012. Il semble qu’ils soient favorables au « oui ». Alors au-delà de la situation de la Croatie, petit pays il faut bien le dire dont nous allons parler, c’est l’occasion pour nous de dresser sans doute un panorama de la situation des pays à l’Est de l’Europe. Espoir, doute et désillusion dans le contexte tendu que nous connaissons sur l’ensemble de la zone.

Sujet nº 2
Et puis, nous avons peut-être trop attendu, on nous pose très souvent la question. Mais qui sont ces gens ? Pourquoi en parle-t-on autant ? Pourquoi maintenant ? Cabinets d’audit, agences de notation, qui sont les contrôleurs de la finance ? Des réponses, je l’espère dans un instant. Nous nous appuierons d’ailleurs sur le Livre vert remit c’était au mois d’octobre dernier, Livre vert sur les audits remit à Michel Barnier commissaire au Marché intérieur nous nous interrogerons donc sur la puissance supposée ou affirmée de ces agences et de ces cabinets d’audit.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 17 décembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 17 décembre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Actualité française pour notre premier sujet ; du nouveau sur nos lignes, je parle de nos voies ferrés après la mise en service, lundi, du premier train Thello (Site officiel), propriété d’une compagnie italienne, un train de nuit, Paris/Venise au départ de la gare de l’Est. Cette même semaine assise du ferroviaire, jeudi, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre des transports, à annoncer la préparation d’une loi autorisant dès 2014 les sociétés privées à installer des trains sur les lignes des trains régionaux. La SNCF (Site officiel) quant à elle, modifie ses horaires en vue d’une vaste modernisation de son réseau. Autant de raisons de nous interroger ce matin sur ce qu’il faut bien appeler une révolution à marche forcée. Certes les règles européennes contraignent l’ensemble des entreprises de service public à organiser cette ouverture. Nous verrons comment elles s’y plient, avec quels moyens, quelles résistances. Gaz de France (Site officiel) cette semaine encore en augmentant encore ses prix, a fortement irrité ses concurrents. Quelles conséquences sociales aussi la question du transfert des contras de travail est posée.

Sujet nº 2
Deuxième sujet ; relance, reprise, recul, comment vont les Etats-Unis ? Les nouvelles sont plutôt bonnes en provenance de la toujours première économie mondiale, les inscriptions au chômage, le chiffre vient d’être publié, sont à leur plus bas niveau depuis prêt de quatre ans. La reprise économique semble amorcée soutenue par la banque centrale (Site officiel), partisane d’une politique de relance mais une phase de croissance qui parait tout de même lente, fragile et vulnérable en tout cas aux répercutions de la crise européenne. Justement de ce côté-là les nuages s’amoncellent, prévisions de l’INSEE (Site officiel) sur une récession en France, menace de dégradation de leur note pour les plus grandes économies, France et Allemagne en tête. Nous verrons tout cela.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 10 décembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 10 décembre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Au lendemain du sommet de Bruxelles, un long marathon, jeudi et vendredi, un accord trouvé sur la discipline budgétaire et des engagements que nous allons tout de suite rappeler. Peut-on apercevoir des lueurs d'espoir au cœur de la crise ? Les bourses semblent retrouver un peu de confiance, les agences de notation ont l’œil sur les banques, l’Euro semble également renforcé, nous reviendrons sur tout ceci, commentaires et peut-être prévisions pour les prochaines semaines. Et puis nous parlerons bien sûr de l’exception anglaise qui occupe beaucoup la presse ce matin.

Sujet nº 2
Nous allons plus à l’est, vers la Russie qui vient d’élire son parlement et de reconduire au pouvoir “Russie Unie” le parti de Vladimir Poutine dans les conditions politiques discutables que l’on sait. Regard sur l’économie de ce grand pays, partenaire commerciale d’ailleurs des pays de la zone euro. Quelle place pour la Russie dans l’économie mondiale ?

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 3 décembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 3 décembre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
C’était à l’Assemblée Nationale (site officiel), mercredi soir, les députés ont voté le relèvement du taux réduit de TVA de 5,5 % passé à 7 % ainsi que l’avait prévu d’ailleurs le deuxième plan de rigueur de François Fillon. Un long débat souvent orageux et de très nombreux amendements pour tenter de laisser certains secteurs à 5,5 %, nous en verrons le détail, mais surtout nous poserons la question du choix quant à faire les gouvernements en ces temps de crise car la France n’est bien sûr pas seule dans cette situation, entre impôt indirect ou direct et la pertinence de ces choix, nous parlerons aussi de la TVA sociale. Elle revient dans le débat national.

Sujet nº 2
Durban en Afrique du Sud, et jusqu’au 9 décembre2011. La conférence sur le climat, prêt de 12 000 personnes, spécialistes de l’environnement et de l’énergie, ministres, ONG, représentant 190 pays sont réunis pour trouver un accord visant à contenir le réchauffement climatique sous le seuil de 2 %. Un objectif qui semble très compromis. Les émissions de gaz à effet de serre ont en effet augmenté nous dit-on de 6 % ne serait-ce que pour l’année 2010.
Les enjeux de la conférence de Durban sont importants :
à court terme ;
poursuivre si c’est possible, le Protocole de Kyoto afin de ne pas décrocher d’un processus politique difficilement engagé, ce n’est pas gagné.
à plus long terme ; mais le plus vite possible préparer des mesures bien plus contraignantes qui concerneront cette fois l’ensemble des pays de la planète et en premier lieu ceux qui bénéficient d’une forte croissance ; pays développé, pays émergeants, l’urgence d’un accord.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 26 novembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 26 novembre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Emission spéciale à Lyon (site officiel) cette semaine, en direct du Forum Libération dont France Culture est partenaire ; les nouvelles frontières.

Les nouvelles frontières économiques ; celles que dressent de plus en plus d’Etat d’un continent à l’autre avec des moyens divers pour freiner leurs importations, encourager les exportations, privilégier parfois leurs entreprises nationales ou empêcher quand elles le peuvent, des prises de control par des investisseurs étrangers, tout ceci à un nom : le protectionnisme, celui-là même que l’organisation mondiale du commerce s’emploie à limiter. Le protectionnisme est-il de retour ? Ce sera le premier thème de cette heure.

Sujet nº 2
Frontières encore, celles des prix, celles qui entament le pouvoir d’achat, nous revenons là en France et pour commenter l’annonce cette semaine d’un projet de lancement d’une voiture à bas prix par Renault (site institutionnel). Le chiffre d’ailleurs de 1 500 euros a été démenti depuis par la firme mais il y aura bien un programme qui démarrera au mois de janvier au-delà de cette actualité, l’occasion pour nous d’élargir à une plus vaste question le low cost donc le bas prix constitue t-il une réponse crédible à la crise ? Certains économistes le pensent, pas tous, nous le verrons dans un instant.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 19 novembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 19 novembre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
La situation économique en Italie. Au lendemain de la formation du gouvernement Monti, pas même un gouvernement politico-technique comme l’avait laissé entendre le président Giorgio Napolitano en début de semaine, mais seulement un gouvernement technique, seulement ou heureusement un gouvernement technique, nous en parlerons, un gouvernement d’experts autour d’un ex-commissaire européen jamais élu qui se réserve pour sa part le ministère de l’économie et des finances. Les élections législatives seront pour plus tard. L’urgence est au redressement et au regain de la confiance pour la troisième économie de la Zone euro souvent décrite comme trop grande pour faire faillite. L’Italie fragile et forte, ce sera notre sujet, également ses rapports avec l’Europe, l’Euro, le couple franco-allemand et ses relations aussi avec la France seule. On se souvient de récents affrontements autour de grandes firmes dans l’alimentation et le luxe.

Sujet nº 2
L’annonce cette semaine d’importantes suppressions de postes dans le secteur automobile, le groupe PSA, dans plusieurs banques nationales et bien implantées aussi à l’internationale et plus discrètement mais non moins surement dans de grandes et petites PME un peu partout sur le territoire. Cols bleus, cols blancs, tous les échelons sont touchés. Nous parlions la semaine dernière de production et de ré-industrialisation, nous aurons sans doute à y revenir car chez PSA notamment la recherche et développement est concernée. D’autres devraient peut-être suivre ce mouvement. Analyses et commentaires dans un instant.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 12 novembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 12 novembre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Edition spéciale. Nous sommes présents aux journées de l’économie à Lyon (site officiel) cette semaine où nous enregistrons notre émission. Journées de l’économie, plus simplement dit « Les JECO » une rencontre annuelle désormais bien en place qui rassemble un grand nombre d’intervenants pour et autour de thèmes d’actualités nationales, internationales, experts, politologues, acteurs, un très grand nombre de débats. Nous en retiendrons deux. En tout cas deux grandes questions ce matin qui vont recouper l’ensemble de ces échanges des trois journées.

D’abord la question de la ré-industrialisation des territoires. Cette ré-industrialisation telle qu’elle avait été voulue et définie par les récents états généraux de l’industrie, c’était en 2010 et nous en profiterons pour nous appuyer sur des exemples locaux, illustration bien sûr dans la grande région Rhône-Alpes (site officiel) et peut-être dans d’autres régions. On le verra avec nos invités.

Sujet nº 2
Nous resterons aussi sur une problématique locale. Comment financer la transition économique ? C’est l’enjeu du développement durable, comment financer cette transition économique et sociale vers une meilleure prise en compte de ces deux thèmes ; l’écologique et le social. C’est aussi au programme de ces JECO. Et ce n’est pas incompatible avec une politique industrielle. J’espère du moins que nous le démontrerons.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 5 novembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 5 novembre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Nous revenons bien entendu sur le Sommet du G20 (site officiel) qui vient de s’achever à Cannes (site officiel), mais à la deuxième et dernière journée, hier vendredi, c’est plutôt à celle-ci que nous nous intéresserons. Elle avait à son programme une série de sessions sur la régulation financière, les paradis fiscaux, la lutte contre la corruption et les prix des matières premières, c’est d’ailleurs ce dernier thème que nous avons retenu plus particulièrement pour son importance. La volatilité des prix des matières premières devenu un sujet central pour l’économie mondiale à la suite de très fortes et brutales variations des cours observés depuis déjà 2007 sur les marchés des matières premières et notamment les marchés pétroliers et agricoles. Conséquences sur l’alimentation, plutôt sur la malnutrition de prêt d’un milliard d’êtres humains sur les sept milliards que compte désormais la planète. Ces conséquences sont parfois dramatiques. Il y a eu des avancées au G20, nous les commenterons, nous y reviendrons, au-delà de la crise européenne dont bien sûr nous allons tirer aussi un bilan. Il nous a paru important d’insister sur cet enjeu.

Sujet nº 2
Deuxième sujet, nous serons en France, que deviennent les salaires en temps de crise ? Il semble que contrairement à ce qu’il s’était passé en 2008, les entreprises, dans un contexte de récession à un taux de croissance faible prévu pour l’année à venir, s’apprêtent à revoir leur politique de rémunération. Qu’en est-il par ailleurs des primes et autres récompenses attribuées ici et là de manières plutôt inégales. Nous reviendrons notamment sur la récente disposition ; Primes contre dividendes. Les premières viennent d’être versées. Et surtout nous poserons la question de la meilleure politique salariale dans une période aussi tendue. Il n’est pas sûr que nos invités soient tous d’accord sur ce point.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 29 octobre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 29 octobre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
A la veille du G20 (Site officiel) à Cannes (Site officiel), les 3 et 4 novembres prochains, rencontre des chefs d’état et des gouvernements de dix-neuf pays plus l’Union européenne (Site officiel) et dont la France, on le rappelle a la présidence. Inventaire des sujets qu’il faudra traiter dans un contexte économique mondial tendu. Les suites de la crise de la dette en Europe bien sûr et les solutions qui ont été trouvées. L’urgence toujours présente de la régulation financière et les précédents sommets la réclamaient déjà mais aussi la question des paradis fiscaux et celle des taxes sur les transactions financières, deux dossiers très symboliques et des décisions attendues notamment par les opinions publiques, les mouvements des indignés le font savoir un peu partout. G20, le sommet de toutes les priorités, c’est notre premier titre.

Sujet nº 2
Après la chute de Dexia (Site officiel), la banque, qui peut financer et qui pour financer les collectivités locales ? Certes, leur endettement représente une part assez faible de l’endettement publique total, il n’en est pas moins préoccupant d’autant que leurs sources de financement se tarissent. Les banques ne prêtent plus assez ou à des prix plus élevés. L’Etat se désengage et les dépenses augmentent. Comment répondre à ces besoins ? Dans un tel contexte, faut-il une banque publique locale ? Quelles garanties ? Quels enjeux ? Eléments de réponse, nous l’espérons dans un instant.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 22 octobre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 22 octobre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Deux sommets, c’est ainsi qu’il est convenu de nommer les rencontres entre chefs d’Etats pour notre discussion d’aujourd’hui. Deux sommets de natures très différentes.

Le premier, c’est à Bruxelles (Site officiel) bien sûr, demain, au terme d’une semaine très tendue, les dirigeants des pays membres de la zone euro à la recherche d’un accord globale sur la crise de la dette. Jusqu’au dernier moment on le sait, la France et l’Allemagne ont bataillé, bataillent encore, défendent leurs positions respectives, le sort du fond européen de stabilité financière (informations ici et ) est au cœur des débats et celui des banques françaises d’abord je pense, ne peut en être séparé. Nous allons revenir sur tout cela ; sauver les banques, sauver l’Euro mais à quel prix ? C’est notre premier titre.

Sujet nº 2
Deuxième sommet, il vient de s’achever, il a peut retenu l’attention de ce côté-ci de la planète, il faut bien le dire, c’était à Pretoria, un forum tripartite qui réunissait Dilma Rousseff, présidente du Brésil, Manmohan Singh, Premier Ministre indien et Jacob Zuma, Président de l’Afrique du Sud à la tête de ces trois grandes économies émergentes en forte croissance. Et justement, la crise de la dette en Europe était au milieu des discussions car elle inquiète. Elle commence aussi à peser. Nous allons en parler. Mais aussi les opportunités d’échanges commerciaux et d’échanges et d’investissements pour une meilleure coopération sud/sud. Une rencontre qui était également préparatoire au prochain G20. Ce sera, vous le savez, à Cannes (Site officiel) les 3 et 4 novembre prochains. Tout comme était d’ailleurs préparatoire à ce G20 (Site officiel) la visite d’Alain Jupé en Inde jeudi et vendredi de cette semaine. Autant d’occasions en tout cas de nous intéresser à ce forum IBSA (Inde, Brésil, Afrique du Sud), c’est son nom.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 15 octobre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 15 octobre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
C’est une actualité très très ponctuelle, c’est la septième édition des rendez-vous de la Méditerranée (site officiel). Cela se passe à Marseille (site officiel) ce samedi 15 octobre, débat devant un public nombreux, on peut en témoigner, autour de thèmes variés ; les limites du capitalisme captateur, la sécurité alimentaire et la santé, les attentes de la jeunesse, la transition économique, l’intégration régionale, cette année plus encore que les précédents dans le contexte bien sûr des soulèvements de ce début d’année 2011 et de leurs suites, les interventions des personnalités invités dont plusieurs politiques et chef d’entreprises seront suivi avec attention. Nous en parlerons dans un instant.


Sujet nº 2
Autres débats mais ceux-ci sont au Parlement (site officiel), et ils portent sur le projet de loi de finance. Nous revenons, nous sur le déficit de l’assurance maladie (site officiel) dont le gouvernement par la bouche de Valérie Pécresse, assure qu’il sera, ce déficit, divisé par deux entre 2010 et 2012. Des améliorations, c’est vrai mais les comptes restent dans le rouge. Agir bien sûr, tout changer peut-être mais comment ? Les mesures annoncées, qui font d’ailleurs réagir vivement les mutuelles, sont-elles les bonnes ? Analyses et commentaires.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 8 octobre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 8 octobre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Il était temps d’y venir, il est au cœur des préoccupations de bien des ménages et un tout récent sondage vient de nous le rappeler ; 46 % des français, prêt d’un sur deux tout de même, affirme ne faire confiance à personne pour améliorer leur pouvoir d’achat ; ni aux politiques d’où qu’ils viennent, ni au Président de la République, ni aux employeurs, ni aux syndicats, ni aux grandes surfaces, à peine d’avantage aux associations de consommateurs, tous donc réunis dans une même défiance et à peu prêt autant de personnes interrogées anticipent une érosion de leur pouvoir d’achat, après l’alimentation, impôt, essence, électricité, santé, dans cet ordre, font parti de leurs principales inquiétudes et leur perception des augmentations de salaire n’est pas de nature à les rassurer. Salaire, pouvoir d’achat, une rentrée difficile, nous y viendrons dans un instant.

Sujet nº 2
Nous avons évoqué la semaine dernière les pouvoirs respectifs des institutions internationales et européennes dans la gestion de la crise, nous parlerons à nouveau du FMI (site officiel) et c’est parce qu’il vient de publier, c’était le cinq octobre, un nouveau rapport de prévision sur la croissance mondiale en 2012 ; une activité plus faible, plus inégale et notamment pour les économies avancées, ralentissement général attribué aux répercutions du tsunami au Japon sur la production industrielle, à la hausse du pétrole consécutive aux mouvements des « printemps arabes » mais aussi à l’escalade de la crise de la zone euro à laquelle aucun pays européen, pas même l’Allemagne, se semble devoir échapper. Les mesures d’austérité vont se durcir, le chômage structurel va s’aggraver dit sans ambages le rapport, de bien sombres perspectives pour l’Europe. Pardon sur ces, pour ces deux sujets de nature très pessimiste, il faut bien le dire, comment faire autrement ?

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 1er octobre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 1er octobre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
A l’étranger, bien sûr et on peut s’y attendre ; la crise, encore. Et notre sujet serait autour du FMI (Fonds Monétaire International) BCE, accords et désaccords (Banque Centrale Européenne), accords et désaccords sur la gestion de la crise financière ou comment dans un contexte particulièrement tendu comme on le sait, celui que nous connaissons aujourd’hui, ces grandes institutions, d’abord ces deux là et peut-être d’ailleurs d’autres, se montrent capable d’une part, d’apporter des réponses adaptées avec les outils dont elles disposent, ou bien si elles doivent éventuellement trouver de nouveaux outils ou se réformer, et d’autre part, peut-être encore plus important, si elles se montrent capable de travailler ensemble et à quelles conditions ? Quelles analyses elles font de tout cela ? C’est ce que nous allons voir. De très récentes passes d’armes, de part et d’autre de l’Atlantique, on révélé en tout cas, un climat de nervosité assez peu engageant, l’occasion pour nous de rappeler les missions des unes et des autres, je parle donc de ces deux grandes institutions.

Sujet nº 2
Retour en France où se tenait cette semaine, c’était à Bordeaux, le congrès annuel des HLM. Combien coûte le logement social ? C’est notre titre mais l’occasion aussi d’observer un secteur important de notre vie économique et sociale. Dans la plupart des ménages d’aujourd’hui le logement figure en très bonne place dans les budgets et constitue un des sujets de préoccupations. On connaît aussi la situation des étudiants et bien entendu des familles des milieux défavorisés dans les zones les plus exposées. La construction est en baisse, la demande ne cesse d’augmenter. « Quel modèle économique pour un logement social ? » c’était la question posée dans cette réunion, ce congrès des HLM et peut-être aurons-nous l’occasion d’élargir à la situation du logement, analyse donc dans un instant.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 24 septembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 24 septembre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Notre premier sujet porte sur le projet européen de réduction de l’aide aux plus démunis en discussion mardi dernier à Bruxelles lors d’une rencontre entre les ministres de l’agriculture des vingt sept. Pourquoi les ministres de l’agriculture ? Parce que depuis la mise d’un programme, la mise en œuvre d’un programme spécial, c’était en 1987 et nous verrons dans quelles circonstances, ces aides provenaient de la transformation des surplus agricoles à l’époque, très importants. Elles sont contestées aujourd’hui par plusieurs pays, au motif que ces surplus justement, sont devenus quasiment inexistants et qu’ils ont été remplacés par de l’argent directement versé aux associations. Un récent arrêt de la cour de justice vient d’ailleurs de leur donner raison. Ce programme ne relève donc plus selon ces pays de la PAC (Politique Agricole Commune) il devient l’affaire des politiques sociales nationales. Alors au-delà de ces démêlés assez technique, l’enjeu est tout de même d’importance. D’abord pour les treize millions d’européens concernés, aucun accord n’a été trouvé, je le précise mardi dernier pour l’année qui vient, c'est-à-dire 2012/2013 et la menace continue de peser, elle inquiète fortement les associations humanitaires directement bénéficiaires de ces aides. Que peut proposer l’Europe pour ne pas abandonner les plus fragiles parmi sa population quand elle est capable par ailleurs de débloquer des milliards pour tenter de résoudre la crise financière ? La question divise le partenaire de l’Union européenne. L’Europe ou l’introuvable modèle social, ce sera notre titre.

Sujet nº 2
Deuxième sujet, retour en France ; fiscalité, financement, frein à l’emploi, trois "F". Les PME (site officiel) dans la tourmente touchées pour beaucoup d’entre elles, justement par la tempête financière, elles redoutent à la fois au sortir de cet été assez incroyable, des difficultés d’accès au prêt bancaire accrues, de nouvelles mesures fiscales et trop d’endettement. L’annonce par le gouvernement de la création d’une grande banque publique destinée à les soutenir devrait peut-être les rassurer en partie, c’est ce que nous verrons, analyses et commentaires dans un instant.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 17 septembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 17 septembre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
La crise alimentaire en Somalie ; famine climatique ou famine économique, nous tacherons en examinant la situation dans laquelle se trouve ce pays depuis de longs mois, de comprendre les causes d’un phénomène que le XXème siècle, en dépits de réels progrès, n’aura pas réussit à faire disparaître de notre planète.

Sujet nº 2
Une autre crise, LA crise, encore elle. Grèce, bourse, banque, une semaine noire, une semaine très particulière pour les économies des pays industrialisés ET pour la monnaie européenne. Haro sur l’Euro, est-ce ainsi qu’il faut interpréter les évènements, les rumeurs et les déclarations politiques de ces derniers jours.
Réponses plurielles sans doute dans un instant !

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 10 septembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 10 septembre 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
En France, alors que les parlementaires examinent le projet de réforme fiscale du gouvernement, présenté comme un plan de rigueur budgétaire dans le contexte que l’on sait de crise de la dette publique, retour sur la bataille des niches fiscales, ces quelques cinq cents mesures, je crois, d’allègement et autres exonérations d’impôt qui sont accordés aux entreprises ou aux contribuables, ce qu’elles coûtent, ce qu’elles rapportent, à qui, comment, le sujet est complexe, polémique et dit-on très français, nous allons y revenir.

Sujet nº 2
Espagne, Italie, à qui le tour ? Alors que la Grèce continue d’inquiéter, durant tout l’été la situation économique de ces deux grands pays européen et l’ampleur de leur déficit public ont alimenté d’autres craintes. L’un et l’autre ont adopté par ailleurs la fameuse règle d’or visant précisément à encadrer leur déficit. Mais peut-on comparer les situations dans lesquelles ils se trouvent, sur quels fondamentaux s’appuient-ils, de quelles ressources disposent-ils et où sont leurs faiblesses respectives ?
Réponses, point de vue avec nos invités.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 3 septembre 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 3 septembre 2011 | écouter les archives

Introduction
Bonjour et bienvenue à tous, l’économie en questions est de retour avec un nouvel horaire, désormais chaque samedi matin de 11 h 00 à 12 h 00 et avec son équipe d’experts économistes et/ou professeurs d’économie prêts à commenter l’actualité de la semaine pour mieux la faire comprendre, prêts à la restituer dans un contexte plus large, démarche qui peut aussi faire appel à l’histoire de la pensée économique et se référer aux théories de grands auteurs, prêts enfin à débattre entre eux, nous avons vu dans nos précédentes éditions et nous verrons encore cette année que les lectures de mêmes évènements peuvent être de natures bien différentes et que les analyses si elles se rapprochent souvent peuvent aussi s’opposer fortement, sans parler des prévisions, mais ceci est une autre affaire.
Pour cette première émission nous revenons bien entendu sur un été agité préoccupant sur le plan économique ; le choc de l’abaissement de la note des Etats-Unis, les annonces en chaine de situations dégradées dans plusieurs pays développés et non des moindres, un climat de défiance général sur les marchés financiers envers ces grands états criblés de dettes, sans parler de déclarations alarmistes échangées de part et d’autre de l’atlantique et au-delà de rumeurs plus ou moins extravagantes susceptibles tout de même de faire basculer de fragiles équilibres. C’est de tout cela, de ce grand désordre apparent en tout cas que nous allons parler, avec deux grands chapitres pour notre discussion ;

Sujet nº 1
Le premier pour rester dans un contexte national et dans l’Union européenne (site officiel) aussi, sur la santé des banques privées, françaises et européennes donc, quelles réalités, sont-elles menacées comme on l’a entendu,
on va y revenir tout de suite ;

Sujet nº 2
Le deuxième chapitre, donc sur les désordres financiers internationaux et là ce seront notamment les banques centrales qu’il faudra regarder de prêt ;

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 23 juillet 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 23 juillet 2011 | écouter les archives

Sujet
Dernière édition de l’économie en questions, comme chaque samedi matin, quatre experts dans ce studio pour commenter l’actualité de la semaine. Comment ne pas le faire au lendemain de la réunion des chefs d’état européens (site officiel - archive) sur la question de la Grèce et la crise de la dette. Mais plus largement et ils s’y sont préparés, nos experts proposeront chacun à notre discussion deux sujets qui leur paraissent marquer significativement ces derniers mois. Un bilan de l’année écoulée, d’un été à l’autre, marqué, une année marquée on le sait par de grands évènements qui ont souvent déstabilisé la planète économique et imposés peut-être d’autres visions du monde. Retour sur tout ceci. Nous parlerons donc de la France, de l’Europe et de grands enjeux transverses, ceux que l’on a peut-être tendance à sous estimer dans la frénésie d’une actualité de plus en plus rapide. Programme ambitieux certes, mais nous avons une heure pour cela et surtout, je le dis une seule fois, nous avons les meilleurs. Bonjour et bienvenus à tous, nous sommes ensemble jusqu’à neuf heure.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 16 juillet 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 16 juillet 2011 | écouter les archives

Sujet
Nouvelle édition de l’économie en questions. Nous enregistrons ce matin notre émission à Aix-en-Provence où se tiennent les onzièmes rencontres économiques devenues incontournables, un rendez-vous de juillet à l’initiative du cercle des économistes et de son président Jean-Hervé Lorenzi, ici présent. Personnalités politique, chefs d’entreprise, financiers, essayistes de toutes disciplines, journalistes venus de France, d’Europe, nombreux et aussi du monde entier, de tous pays, se retrouvent donc pour trois jours de débats autour d’un thème commun. Cette année : « le monde dans tous ses états », décliné en autant de sujets que de cessions prévues. Nous en citerons plusieurs au cours de cette émission. Tous ces sujets ont été préparés par les trente membres du cercle et feront ensemble l’objet d’une prochaine publication. Trente membres, nous en avons trois avec nous, ce n’est déjà pas si mal et nous sommes heureux d’accueillir également Suzanne Berger, professeur de science politique et chercheur au MIT (site officiel) (Massachussets Institute of Technology, Cambridge - Etats-Unis) célèbre institution américaine bien connue, invitée comme beaucoup d’autres à ces rencontres. Le thème commun donc « le monde dans tous ses états » nous en parlons tout de suite avec nous :

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 9 juillet 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 9 juillet 2011 | écouter les archives

Introduction
Nouvelle édition de l’économie en questions, nous sommes à Aix-en-Provence ce matin où viennent de commencer les onzièmes rencontres économiques, un rendez-vous désormais important, à l’initiative du Cercle des économistes, des personnalités politiques, des chefs d’entreprises, des financiers, des essayistes de toutes disciplines qui se retrouvent pour ces journées autour d’un thème commun, cette année « Le monde dans tout ses états » thèmes décliné donc en très grand nombre de sessions et auxquelles participent toutes ces personnalités invitées auxquelles s’associent également beaucoup de chercheurs.
On va nous, revenir à nos habitudes, en traitant de deux sujets d’actualité mais il n’est pas interdit de faire référence à ce qui est entrain de se passer à Aix bien entendu.

Sujet nº 1

Le premier ; agences de notation, analystes financiers, commissaires aux comptes, conseillers, qui a le vrai pouvoir économique ? Question posée au lendemain de la notation du Portugal de Moody's (site officiel) sur le Portugal qui a fait réagir très vivement on l’a sans doute vu, du côté de l’Union européenne (site officiel) et même du côté de l’ensemble d’assez nombreux gouvernements et analystes également et spécialistes.

Sujet nº 2
Le Royaume-Uni, un point sur la situation économique dans ce pays dont nous avons peut-être trop peu parlé cette année, et qui vient de connaître une série de grèves et notamment une grève le 30 juin dernier très importante, protestation, c’est assez rare dans ce pays, en tout cas beaucoup plus rare que sur le sol français, notamment des protestations sur la politique économique qui est menée. Il est question aussi des retraites et puis de restrictions budgétaires très fortes. Est-ce la fin du model Cameron et quel était-il au fond ? On va revenir sur la situation économique de ce grand pays.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 2 juillet 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 2 juillet 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Retour sur la conférence de presse donnée par Nicolas Sarkozy (Biographie officielle) en tout début de semaine, quatrième seulement d’ailleurs, quatrième conférence de presse depuis son arrivée à l’Élysée (Site officiel), le chef d’état a annoncé d’entrée qu’il souhaitait se démarquer de l’actualité immédiate, se concentrer sur les fondamentaux de le nouvelle politique industrielle lancée en décembre 2009 avec le grand emprunt (Site officiel). Rappelant qu’il s’agit d’un choix politique très lourd je cite, qui engage l’avenir et qui également permet de lutter contre les déficits. A qui profite le grand emprunt. C’est la question que nous, nous souhaitons nous poser. Retour sur les sommes promises et/ou engagées ; 35 milliard d’euros.

Sujet nº 2
C’était également en début de semaine ; lundi – la publication un an après sa création sa formation, la publication par l’observatoire des prix et des marges des produits alimentaires, la publication donc d’un premier rapport de cet observatoire, observatoire créé par la loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche et dont la mission je le rappelle est de décortiquer la formation des prix alimentaires. Nous irons donc au-delà de la question de la grande distribution assez sévèrement jugé par ce rapport, ce que la presse a repris d’ailleurs également dans les mêmes termes et nous verrons les évolutions du pouvoir d’achat ou de la perception en tout cas qu’en n’ont, qu’en a le consommateur.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 25 juin 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 25 juin 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Notre premier sujet, c’est une actualité importante cette semaine, le salon international de l’aéronautique au Bourget tout prêt de Paris, une institution succès public chaque année, et pluies d’annonces enthousiastes de la part des constructeurs, cela aussi est habituel. Il semble vraiment que ce cru 2011 soit particulièrement bon pour Airbus (site officiel). Nous allons y revenir. Quels enjeux pour l’aéronautique dans cette première moitié du siècle ? Quelles contraintes ? Assiste-t-on à une guerre euro/dollar ? Et quel rôle pour les pays émergeants, acheteurs et constructeurs ?
Eléments de réflexions dans un instant.

Sujet nº 2
Notre deuxième sujet, la Grèce, la Grèce encore, après une nouvelle réunion jeudi soir, l’acceptation par le gouvernement grec d’un nouveau plan proposé vers plus de restriction budgétaire. Des désaccords au sein de l’Union européenne (site officiel) et cette question : faut-il privatiser la Grèce pour la sauver et jusqu’où peut-on aller dans cette direction ? Le rachat du port du Pirée par la Chine en juin 2010 avait marqué les esprits. On s’en souvient. Les banques privées sont aujourd’hui sollicitées, on verra ce que disent l’Allemagne et ses partenaires à ce sujet. Des questions bien importantes qui pourraient se poser aussi pour d’autres partenaires européens bientôt l’Espagne et le Portugal, l’Irlande peut-être et menacer la cohésion européenne autour de notre monnaie. Nous allons revenir sur tout cela.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 18 juin 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 18 juin 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Le premier porte sur l’inflation (inflation vient d’inflare en latin, ça veut dire enfler, c’est la hausse des prix). Quelles réalités, quels risques, quelles interactions d’une zone à l’autre, la volatilité des prix des matières premières est bien là, elle semble durablement installée, les perspectives de croissance en Europe sont meilleurs que ce que l’on pouvait redouter, c’est du moins ce qu’assure Jean-Claude Trichet, président de la Banque Centrale européenne (site officiel). Un contexte de croissance solide au premier trimestre, une inflation supérieure à l’objectif fixé à moyen terme par la BCE. En France aussi les chiffres de l’INSEE, l’inflation aurait atteint 2 % à la fin du mois de mai. Il semble que contrairement à la majeur partie du reste du monde, notamment de la Chine, dont nous aurons sans doute à parler, l’inflation reste mesurée certes mais toujours au-dessus du niveau des 2 %, en tout cas en Europe. Explications, commentaires dans un instant.

Sujet nº 2
Notre deuxième sujet, rumeur de fermeture d’une usine chez PSA Peugeot Citroën (site officiel), rumeur démentie il est vrai depuis par la direction. Mais les syndicats ne sont pas convaincus. D’autres rumeurs de délocalisation d’entreprises, notamment de centres d’appels chez Air France-KLM. Air France qui par ailleurs envisage de commander des Boeings (http://www.boeing.com/ et http://www.boeing.fr/Home.do) au constructeur américain, ce qui n’a pas manqué de provoquer de vives réactions françaises. Au-delà du débat toujours en embuscade semble t-il sur le patriotisme économique et que l’on retrouve dans bien d’autres situations dans le monde, pointe la question de la compétitivité de l’industrie française. Nous tacherons de faire le point là-dessus aussi.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 11 juin 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 11 juin 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
En France, l’ISF (l’impôt sur la fortune) encore, avec cet amendement au collectif budgétaire actuellement débattu à l’Assemblée Nationale (site officiel : http://www.assemblee-nationale.fr/) proposant de taxer les biens culturels. Beaucoup de réactions, de réactions parfois indignées, beaucoup de bruit pour rien, c’est une question, on le verra ce qu’en pensent nos invités, l’occasion en tout cas pour nous de nous intéresser à nouveau avec cette réforme de la fiscalité décidément difficile à aboutir si l’on en juge par les débats en cours à l’Assemblée et aussi par les controverses qui continuent d’opposer bons nombres d’économistes. Nous verrons ce qu’en disent nos invités ici présent.

Sujet nº 2
Nous irons du côté de l’Amérique latine, avec une actualité, ce sont les élections au Pérou qui viennent de voir Ollanta Humala, candidat de la gauche, emporter l’élection présidentielle après une campagne très tendue d’ailleurs contre la fille de l’ancien président Fujimori incarcéré, lui pour des faits de corruptions, une victoire qui entrainait en tout cas une chute immédiate des cours à la bourse de Lima. Alors au-delà de ces événements, il sera intéressant de voir quelle politique économique s’apprête à conduire le président élu, chaleureusement félicité par le vénézuélien Hugo Chavez et par l’équatorien Rafael Correa qui salue je cite « un changement d’époque », allusion aux rapports parfois difficiles qu’ils entretiennent avec les instances internationales, fonds monétaire (site officiel : http://www.imf.org/external/french/index.htm) en tête, et avec le grand voisin américain. Ajoutons que la croissance économique est toujours forte dans l’ensemble de la zone. Elle était de 6 % en 2010. Nous reviendrons sur tout cela et ce sur qu’est entrain de faire tout ces états de ce grand continent. Sont présent aujourd’hui avec nous :

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 4 juin 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 4 juin 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
La décision bien sûr, oui, c’est un sujet important semble t-il, décision de l’Allemagne, en tout début de semaine, de fixer une date pour l’arrêt de sa production nucléaire. Ce sera avant la fin de 2022. Décision qui pourrait avoir des répercutions immédiates en France, peut-être au-delà, déstabiliser l’ensemble du réseau européen. Nous reviendrons sur tous ces aspects liés bien entendu aux suites de l’accident nucléaire de Fukushima au Japon. L’occasion aussi de faire le point sur l’état de la production nucléaire dans le monde, sur les stratégies des grandes entreprises exportatrices de cette énergie et sur les chances d’autres énergies alternatives.

Sujet nº 2
Actualité très préoccupante en cette fin de printemps, le plus chaud nous dit-on depuis plus de cent ans, la sécheresse qui touche désormais la presque totalité du territoire français menaçant sérieusement les cultures mais aussi d’autres pays européens et beaucoup plus loin, la Chine. Alors au-delà des interventions publiques, des incidences sur les prix agricoles dans les pays concernés, quelles interactions entre ces phénomènes naturels d’un bout à l’autre de la planète ? Quelles conséquences économiques des conditions climatiques extrêmes. Analyses, commentaires dans un instant.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 28 mai 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 28 mai 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
D’abord la difficile situation économique et sociale dans laquelle se trouve l’Espagne au lendemain d’élection régional, c’était le 22 mai dernier, qui ont vu l’opposition emmené par le partie populaire s’emparer de la majorité des régions, fragilisant sensiblement le gouvernement de José Louis Zapatero. Quelles conséquences donc pour les décisions économiques à venir à présent. Le chômage a atteint dans ce pays un record au début de l’année et la population, les jeunes en tête, manifeste son exaspération. Nous tenterons de remonter aux sources de cette crise durable. Déjà plus dix ans que l’Espagne est dans la crise économique et nous tenterons d’en expliquer les causes.

Sujet nº 2
Actualité mondiale, c’est bien sûr le sommet du G8 à Deauville mais nous souhaitons ouvrir ce sommet sous ses aspects économiques, il y a aussi des aspects politiques. Nous souhaitons, nous ouvrir une réflexion plus large sur le partage des pouvoirs dans les grandes instances internationales ; G8 ou G20 ? Quelle doit être la bonne dimension pour débattre des affaires du monde ? Quelle place faire aux grands pays émergeants ? Ils ont réclamé avec force la direction du Fonds monétaire international (site officiel) et aux pays moins développés. Analyse et commentaires dans un instant.
Bienvenue à tous !

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 21 mai 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 21 mai 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Économie de la culture après, alors que s’achève le festival de Cannes et alors que vont commencer d’autres grands festivals un petit peu partout en France, le festival d’Avignon en tête, comment se porte aujourd’hui l’économie de la culture, au-delà de cette vitrine très visible pour tous et pas seulement d’ailleurs sur notre territoire, comment se porte donc l’économie de la culture ? où vont les investissements ? les industries culturelles ont-elles changé de taille ? quelle chance reste t’il au plus petites d’entre elles ? quel rôle aussi joue le numérique dans cette diffusion de la culture ? cela sera du côté de l’offre et puis nous parlerons aussi bien sûr de la demande, les goûts des consommateurs, dans quels sens vont-ils, comment influent-ils sur les politiques culturelles, l’Etat bien sûr sera aussi au centre de nos discutions, l’Etats, les collectivités locales, cela fait beaucoup de choses, le sujet est vaste et il est complexe, on va le voir, on va s’en tenir donc, à ces quelques notions que je viens d’énoncer et nous avons heureusement le concours de Françoise Benhamou spécialiste de la question avec nous aujourd’hui.

Sujet nº 2
Les banques, pas la Banque Mondiale, pas la BCE (Banque centrale européenne), pas même la Banque de France, les banques, les nôtres, celles qui sont prêt de chez nous, quel rapport entre les consommateurs donc les clients que nous sommes et leur banque, les banques de dépôts, une enquête très récente est assez peu engageante sur la confiance que nous accorderions à nos banques respectives et puis nous parlerons aussi de la loi Lagarde sur la réforme du crédit à la consommation qui est entrée en rigueur le 1er mai 2011, enfin nous parlerons du « shadow banking » je ne vous dis pas encore de quoi il s’agit, il parait que l’on ne le traduit pas, c’est du moins Olivier Pastré qui nous l’affirme, on y reviendra.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 14 mai 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 14 mai 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
En France, de nouvelles dispositions débattues cette semaine à l’Assemblée Nationale pour la réforme de la fiscalité, un débat également autour du RSA avec les propos du Ministre Rouquié.

Sujet nº 2
En Europe, un an après le plan d’aide financière accordé par l’Union européenne par le Fond monétaire internationale à la Grèce de nouvelles et sérieuses menaces sur l’économie de ce pays le Portugal et l’Irlande en difficulté et l’euro qui vacille, la baisse de la monnaie européenne c’est accentuée cette semaine face au dollar. Alors nous tenterons de décrypter, de comprendre ces différents événements mais nous le ferons, une fois n’est pas coutume, en nous reportant nous aussi il n’y a pas de raison, au diner 1981, un bilan économique et social des années Mitterrand en tout cas du programme économique qu’il a appliqué dès son arrivée au pouvoir et dans ces deux septennats, ceci nous a paru assez éclairant pour juger de la France et de l’Europe aujourd’hui, éclairant et parfois divertissant, nous le verrons.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 7 mai 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 7 mai 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Notre premier thème aujourd’hui en réalité n’est pas dans la l’actualité immédiate, au contraire une prise de distance nous avait paru nécessaire après l’événement dramatique survenu il y a bientôt deux mois, il s’agit bien sûr du séisme du 11 mars dernier au Japon et du tsunami qui l’a accompagné.
Alors au-delà du drame humain, quelles conséquences pour l’économie de ce grand pays déjà affecté depuis de nombreuses années par un recul de sa croissance, quels sont les secteurs les plus menacés, le nucléaire bien sûr n’est pas seul en cause, quelle capacité de rebond, analyses et commentaires dans un instant.

Sujet nº 2
Nous parlerons de la fonction publique en France. Un sondage cette semaine fait état d’une bonne image des fonctionnaires auprès des français qui les jugent à une forte majorité, compétents et dévoués. Au-delà de cet apparent attachement à notre fonction publique, se pose la question des moyens dont elle dispose, au lendemain du 1er mai, Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la FO (Force Ouvrière) a sévèrement jugé la réforme générale des politiques publiques mises en place par le gouvernement de François Fillon au tout début, on s’en souvient du quinquennat et le corps enseignant fait part de ses inquiétudes pour la prochaine rentrée scolaire, l’occasion en tout cas pour nous d’un bilan économique de cette réforme, d’une évaluation avec nos experts habitués de notre rendez-vous matinale et que je vous présente tout de suite.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 30 avril 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 30 avril 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Pour questionner aujourd’hui l’économie. Il ne s’agira donc pas de commenter l’actualité de la semaine mais l’actualité de cette discipline tel qu’elle est enseignée dans les classes du secondaire et tel qu’elle devrait l’être avec le nouveau programme que le Ministère de l’Education Nationale fera appliquer en classe de première et plus tard en terminale dès la rentrée prochaine. [Rapport au Ministre de l'éducation nationale, de la mission d'audit des manuels et programmes de sciences économiques et sociales au lycée, présidée par Roger Guesnerie, Juin 2008] De très nombreux courriers, communiqués de presse, nous sont parvenus sur le site de l’émission pour attaquer mais aussi pour défendre la philosophie de cette réforme. Critiques et controverses, c’est toute la complexité d’une discipline qui occupe, chacun a pût le constater, une place grandissante dans le débat démocratique et c’est cela qui se fait jour. Le ton est même monté dans les tous derniers communiqués, celui par exemple de l’association des professeurs de sciences économiques et sociales, l’Apses, en dâte du 14 avril, appel ses adhérents à préparer pour la rentrée un programme de contournement de ces mesures, pas moins, jugeant qu’elles sont de toute façon impossibles à appliquer. Alors de quoi s’agit-il ? Nous allons tenter en expliquant les enjeux de la reforme en cours de montrer comment se construisent les savoirs économiques, sur quelles bases, avec quelles évolutions liées au contexte mondial et pourquoi cette discipline au fond, si politique, déchaine autant de passions. « L’économie, une science qui nous gouverne ? » c’est le titre d’un récent ouvrage collectif paru chez Acte Sud, heureusement il y a un point d’interrogation, mais tout de même. Ce sera donc notre sujet ce matin.

Invités
  • Philippe Martin : professeur d'économie à Sciences-po, qui a été membre du groupe d’experts qui a préparé le programme de la classe de seconde ;
  • Jacques Le Cacheux : professeur d’économie à l'Université de Pau, économiste à l’observatoire français des conjonctures économiques (chercheur à l'OFCE), qui a présidé le groupe d’experts chargé de préparer les nouveaux programmes de première et de terminale ;
  • Erwan Le Nader : professeur d’économie au lycée Gutenberg à Créteil, co-secrétaire général de l'Apses (Association des professeurs de sciences économiques et sociales) ;
  • Olivier Pastré : professeur d'économie à Paris VIII.

L'économie en questions | Émission du samedi 23 avril 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 23 avril 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Immigration, marché du travail, c’est un retour à cette déclaration du ministre de l’intérieur, Claude Guéant, qui entend réduire de 20 000 entrées par an les entrées légales sur le territoire français, ce qui a surpris et déplu au patronat français, lequel par la bouche de sa patronne Laurence Parisot, exhorte le gouvernement à maintenir l’ouverture de la France à l’immigration légale. Au-delà de cette question ponctuelle, nous reviendrons sur ces rapports immigration/emplois en France qu’il est bon de rappeler ne serait-ce que pour faire tomber quelques idées reçues.

Sujet nº 2
Nous irons du côté des Etats-Unis, Jacques Mistral en revient, c’est une bonne chose, nous allons parler de la santé économique aux Etats-Unis. Est-elle ou non de retour, il est possible, en tout cas la croissance est bien là, mais il est possible que les difficultés persistent, des avis sont assez tranchés là-dessus, Jean-Claude Trichet, par exemple n’a pas forcement le même point de vu que les récentes déclarations du Fonds monétaire international, nous y reviendrons plus dans le détail, c’est donc l’économie en questions, bienvenue à tous.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 16 avril 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 16 avril 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Édition spéciale puisque France Culture est à Rennes, en cette fin de semaine, partenaire du forum organisé par le quotidien Libération. Trois jours de débats en face à face proposé à un très grand nombre de personnalités ; hommes et femmes politiques, écrivains, économistes et sociologues, philosophes, chefs d’entreprise, enseignants, journalistes, artistes et j’en oublie surement, et, syndicalistes avec notamment François Chérèque, secrétaire général de la CFDT, venu débattre vendredi après midi avec le directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignation, Augustin de Romanet sur le sujet de la compétitivité, ennemi ou ami du salariat. François Chérèque que nous avons donc retenu avec nous au cours de nos échanges sur l’actualité économique de la semaine et plus largement sur l’actualité du syndicalisme français, sur les réformes sociales récentes ou en cours, sur ce qui s’annonce aussi pour l’importante année 2012 qui va commencer et, en tous cas qui se prépare déjà et pourquoi pas aussi sur la compétitivité dont il vient à l’instant de parler, notre émission est enregistrée aussitôt après ce débat.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 9 avril 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 9 avril 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Retour sur la fiscalité en France. Elle sera très certainement au centre des débats à venir, lors de la campagne pour la présidentielle. Elle détermine les choix économiques et sociaux et peut influer sur la croissance, nous reviendrons sur la loi de finance 2011 et sur les nouvelles mesures concernant notamment les revenus du capital ou les niches fiscales. L’occasion aussi d’examiner les propositions fiscales contenues dans le projet socialiste pour 2012 qui vient juste de paraître.

Sujet nº 2
En marge de la crise politique en Côte d’Ivoire, quel impact sur l’économie de ce pays et sur les économies de la région, la reprise qui s’amorçait en Afrique de l’ouest semble menacer par la crise en Cote d’Ivoire, c’est en tout cas ce qu’affirme le fond monétaire international qui s’inquiète pour l’économie des pays qui constituent l’union économique et monétaire ouest africaine. On les citera tous, Bénin, Burkina Faso, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo et bien sûr Côte d’Ivoire.
Autre question, comment vont évoluer les liens avec la France et avec d’autres partenaires économiques, nombreux on le sait aujourd’hui sur le continent. Nous avons avec nous un spécialiste de toutes ces questions qui nous aidera à mieux comprendre les réalités complexes et qui ont toutes leurs parts dans les troubles actuels.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 2 avril 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 2 avril 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Après la très importante manifestation à Londres, c’était samedi dernier, contre les mesures d’austérité déjà prises ou annoncées par le gouvernement de David Cameron, manifestation très remarquée car il s’agit outre-manche d’une pratique, il faut le dire, moins courante qu’en France. Où en est aujourd’hui l’économie du Royaume-Uni, on se souvient qu’elle était entrée en récession en 2008, frappée après les Etats-Unis et avant d’autres pays de l’Union européenne par la crise des subprimes, crise qui se transforma par la suite en crise financière puis économique mondiale. Comment a-t-elle surmonté ce choc à la City et ailleurs ? À quel prix ? Il semble que les coupes budgétaires aient touché à peu prêt toutes les couches de la population. Nous verrons de quelle manière. Une bonne occasion en tout cas, de nous intéresser à l’autre grand voisin, nous avons peut être un peu trop tendance à regarder en toutes circonstances vers l’Allemagne.

Sujet nº 2
Nous revenons en France, même s’il s’agit d’une affaire qui possède très largement sa dimension internationale, nous aurons l’occasion de le rappeler sans doute. « Le scandale du médiator. » Nous en avons déjà parlé, nous y revenons. Médicament, on s’en souvient produit par les Laboratoires Servier, prescrit contre le diabète et l’obésité mais aussi couramment utilisé comme coupe faim et qui serait la cause de nombreux décès. Alors au-delà de l’affaire en cours, de la détermination des responsabilités des uns et des autres, y compris au niveau de l’état et de l’agence qui le représente, et puis de l’incroyable retard dans la révélation de ce drame, nous nous intéresserons aux pratiques des grands laboratoires pharmaceutiques en France et dans le monde, quels usages, comment protègent-ils leurs brevets, à quelles réglementations obéissent-ils et quels contrôles possibles par les états et le corps sociale, puisqu’il y a eu de récentes plaintes des victimes. Et puis la question du financement de la Recherche sera évidement aussi au cœur de ce débat. Sont donc aujourd’hui avec nous :

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 26 mars 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 26 mars 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
C’est à propos d’une enquête du cabinet Aon Hewitt, un cabinet d’audit et de conseil auprès des entreprises françaises sur un probable maintient de l’austérité salariale en 2011. Les salaires ne devraient pas dépasser 2,6 % d’augmentation en moyenne, une modération déjà observée en 2009 et en 2010 alors que l’on parle pourtant d’une timide reprise ces derniers mois. Voir aussi du côté de la Commission européenneJean-Claude Trichet vient de déconseiller fermement au gouvernement d’accorder des augmentations de salaire, je cite : « ce serait la dernière bêtise à faire en Europe. » a-t-il dit. Tout le monde bien sûr n’est pas de cet avis. Débat dans un instant.

Sujet nº 2
Autour de l’ouverture du capital de Yoplait, notre bonne marque française, deuxième producteur mondial de yaourts, tractations avec le groupe américain General Mills, intervention du fonds stratégique d’investissement, c’est la Caisse des Dépôts et Consignations pour préserver l’identité nationale, et l’affaire n’est pas terminée, d’autres rapprochements en cours aussi, dans l’industrie pharmaceutique, dans l’ingénierie électrique et beaucoup d’agitations également en Italie, autour du groupe alimentaire Parmalat, on se souvient sans doute d’un récent scandale. Tout ceci ne parait peut-être pas si intéressant au commun des mortels, pas si sûr, nous aurons là aussi quelques éclairages dans un moment.
Sont donc avec nous aujourd’hui :

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 19 mars 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 19 mars 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Une actualité qui dépasse d’ailleurs largement le seul contexte économique au moins pour l’un des deux sujets que nous avons retenu, puisqu’il s’agit, au-delà du dramatique contexte japonais, de faire le point sur l’importance de l’énergie nucléaire dans le monde, sur la place qu’elle occupe aujourd’hui, la place qu’elle a prise au cour des trente dernières années en France bien sûr et ailleurs, face aux grandes énergies fossiles, sur les promesses aussi, sur les désillusions peut-être des énergies alternatives, et sur l’hypothèse d’un sursaut possible vers une moindre consommation, d’autres modes de croissances, sommes-nous à un tournant ? Peut-on se passer de l’atome ? Et qu’en sera-t-il à l’horizon 2050 au-delà des chiffres connus ? On sait combien les avis sont partagés sur ces questions, nous verrons ce qu’en disent nos invités.

Sujet nº 2
Notre deuxième sujet, assez occulté il est vrai par cette actualité si chargée, et pourtant sujet important aussi c’est la persistance d’une situation économique préoccupante dans plusieurs pays de l’Union Européenne, le Sommet Européen de la semaine dernière l’a rappelé, nous allons y revenir, comment sortir là encore de la crise, la Grèce à nouveau cité par les peut-être trop influentes agences de notation, c’est aussi une question, nous verrons quels enseignements tirer de la nouvelle dégradation qui vient d’être annoncée au grand dame d’ailleurs du gouvernement grecque mais le Portugal est aussi en ligne de mire, peut-être d’autres à suivre, des économies même plus importantes, questions et réponses si nous le pouvons.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 12 mars 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 12 mars 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Une modeste contribution à la Journée internationale de la femme, c‘était mardi, le 8 mars, la place des femmes dans l’économie des pays émergeants et des pays en développement. Il nous a semblé intéressant dans le contexte politique international actuel qui montre une forte présence des femmes dans la mobilisation contre les états autoritaires, d’examiner leurs contributions au développement économique dans des régions souvent en pleine expansion. Comment accompagnent-elles la croissance des pays par exemple comme la Chine ou de pays comme le Brésil ou la Turquie, avec quelle formation et quel taux de participation, quelle présence dans les postes de direction, plusieurs études donnent d’ailleurs des comparaisons à ce sujet tout à fait significatives avec les pays industrialisés. Ailleurs dans les pays plus pauvres, quelle est la part des femmes, notamment dans l’alimentation ou le commerce, est-elle enfin reconnue. Enfin il nous faudra sans doute parler des femmes qui émigrent, souvent plus nombreuses que les hommes. Débat sur tout cela dans un instant.

Sujet nº 2
Intelligence et sécurité informatique, fantasme et réalité ? La réalité, ce sont ces attaques découvertes il y a quelques jours et dont été victimes Bercy, Ministère de l’économie mais aussi l’Elysées, les Affaires étrangères, le G20 semblait intéresser les pirates. Fantasme ou manipulation ? Il semble bien que l’affaire Renault ne soit finalement rien d’autre, l’enquête est toujours en cours, très ennuyeux pour l’entreprise et ses dirigeants, mais révélateur aussi d’un climat tendu autour de cet enjeu que constitue dans le monde aujourd’hui la protection des systèmes informatiques, protection d’ailleurs très coûteuse et incertaine, nous verrons tout cela.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 5 mars 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 5 mars 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Le pétrole, « Blood ans oil » titre sans ambages The Economist, sang et pétrole sous-titre les leçons d’une tyrannie, c’est en effet la situation très explosive en Libye qui au-delà des enjeux politiques inquiète les marchés, les états et les consommateurs, des conséquences économiques très nombreuses qui sont déjà apparues, d’autres à prévoir et qui concernent aussi bien les prix des matières premières, les transports, les entreprises aussi implantées dans la région, une extrême sensibilité aux événements, on l’a vu cette semaine d’ailleurs, hausses brutales, baisses à l’annonce d’un plan de paix à l’étude par la Ligue arabe, hausses à nouveau possibles, probables, et les analyses se multiplient, pas toujours très concordantes d’ailleurs. Que peut-il se passer si la Libye et demain l’Algérie cessent leur production, comment sortir de cette durable dépendance de nos économies au pétrole, années 70, guerre du Golf et maintenant printemps arabe, nous verrons ce qui a changé tout de même.

Sujet nº 2
Les actualités sur l’épargne, l’épargne en France, un nouveau plan d’épargne logement à compter du premier mars, des questions sur l’assurance vie, celle que souhaite nous proposer madame Lagarde, le livret A toujours, qui a toujours la faveur des consommateurs et des épargnants, et la confirmation par François Fillon, c’était jeudi, de la suppression du bouclier fiscal, annonce aussi d’une réforme prochaine de la fiscalité, l’occasion pour nous de faire un point, comment épargne t’on en France comment et combien, quels produits sont-ils privilégiés, quelles interprétations donner aux comportements des ménages, on verra que les préoccupations quotidiennes rejoignent parfois les grandes tendances de l’économie mondiale, je suis sûr qu’Olivier Pastré va nous le faire observer.

Invités
Sont avec nous aujourd’hui :

L'économie en questions | Émission du samedi 26 février 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 26 février 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Nous avons choisi, nous, deux sujets cette semaine qui présentent l’un et l’autre une dimension à la fois, nationale et internationale, nous verrons comment.

Alors que le salon de l’agriculture connaît l’habituelle affluence et notamment celles des personnalités politiques de tout bord, questions sur la situation de notre agriculture française, entre évolution des pratiques d’élevages et de productions, pas toujours perçues d’ailleurs par les défenseurs de l’environnement, c’est le moins que l’on puisse dire, entre pression des prix des matières premières et coordination européenne dans le cadre de la politique agricole commune.

Sujet nº 2
L’après G20 finance, c’était à Paris les 19 et 20 février dernier, un bilan en demi teinte, mais il vrai que les ambitions étaient modestes, de l’avis même de notre ministre de l’économie Christine Lagarde, un accord sur les indicateurs préalables à la construction d’un cadre de croissance a bien été conclu, on verra de quoi il s’agit, reste tous les autres objectifs, nous en ferrons le tour, examen des priorités et des espoirs d’aboutir.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 19 février 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 19 février 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Déstabilisation politique et incidences économiques, nous avions déjà parlé au lendemain de la chute de Ben Ali en Tunisie de la situation économique et social dans ce pays et dans la région, nous nous proposons d’y revenir en adoptant un angle différent, celui du rapport du politique à l’économique, et en élargissant à l’ensemble des économies arabes, des différences, bien entendu, mais beaucoup de points communs comme on le verra sans doute.

Sujet nº 2
Notre deuxième thème, celui-là n’est pas lié à l’actualité ou plutôt il l’est constamment, je ne sais pas comment l’aborder, criminalité/délinquances, ce que l’économie a à dire, un sujet qui nous est proposé, suggéré par Philippe Martin ici présent, il nous dira pourquoi et effectivement la théorie économique s’est depuis assez longtemps intéressé à ce thème délinquances violentes et non violentes, nous nous appuierons là encore sur des illustrations.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 12 février 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

cémission du samedi 12 février 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Premier sujet, le forum social mondial qui s’est tenu du 6 au 11 février à Dakar au Sénégal c’est la 11ème édition depuis le premier grand rassemblement à Porto Allègre au Brésil, la plus grande rencontre des mouvements altermondialistes pour faire pendant à l’autre forum économique mondial, celui de Davos dont nous avons parlé récemment. Question sur les priorités de cette nouvelle édition et aussi sur un bilan des dix années passées, quelles alternatives au capitalisme dans la crise, quel programme, quelles influences sur les grandes questions sociales ou environnementales par exemple, nous ferons le point.

Sujet nº 2
Deuxième sujet, alors que sont entrées en vigueur depuis le 1er janvier au sein de l’Union Européenne de nouvelles dispositions visant à limiter les bonus bancaires et que Michel Camdessus ancien président du FMI vient de remettre au gouvernement français un rapport sur les bonus octroyés aux intervenants du marchés. Comment se portent ceux-ci, les bonus en France et ailleurs ? On serait tenté de répondre, très bien merci, au vu de ce qui est entrain de se passer par exemple au Royaume-Uni mais il y a aussi des avancées. Tour d’horizon entre Europe et États-Unis avec un focus particulier sur la France.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 5 février 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 5 février 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
D’abord en France, le scandale du médiator. Ce médicament produit par les laboratoires Servier, utilisé dans le traitement du diabète et comme aide à la perte de poids, et qui serait à l’origine d’un grand nombre de décès. Alors que l’affaire entre dans une phase juridique, nous chercherons, nous, à montrer les failles dans le système sanitaire français, pas seulement français peut-être d’ailleurs et la puissance de l’industrie pharmaceutique, la question de l’indépendance est clairement posée.

Sujet nº 2
Deuxième sujet, pour faire suite au souhait exprimé, c’était en début de semaine, par les pays membres de l’organisation mondial du commerce, de voir aboutir, enfin, le cycle des négociations de Doha sur la libéralisation du commerce mondial, ces négociations quasiment au point mort depuis 2006 ou 2008 parce qu’il y a eu une légère reprise, nous verrons pourquoi sommes- nous au point mort. Où se trouvent les points de désaccords ? Et s’il est possible voir souhaitable de parvenir à l’accord espéré en juillet de cette année.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 29 janvier 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 29 janvier 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
En marge d’abord du sommet de Davos, sommet un peu baroque, qualifié par certains observateurs en tout cas de cette manière, réunion on le sait de chefs d’état et du gouvernement, de grands patrons et de tout ce que compte la planète économique, hormis peut-être les quatre spécialistes réunis autour de cette table, nos deux sujets donc en marge du sommet de Davos, d’abord la volatilité des prix alimentaire, thème très important, sommes-nous devant réellement une menace avec les désordres, d’ailleurs politiques et sociaux qu’elle peut entrainer, une menace de pénurie alimentaire ? Comment contrôler, comment réguler cette volatilité ? Les prix des matières premières on le sait, sont tous touchés par ce phénomène et nous insisterons nous davantage sur cette question, à l’instigation notamment de Jacques Diouf, directeur de la FAO, le fond mondial pour l’alimentation et l’agriculture, qui a déjà sonné l’alerte depuis un certain nombre de semaines.

Sujet nº 2
Notre deuxième sujet ce sera l’Espagne, situation économique de l’Espagne, où en est-elle aujourd’hui ? C’est un pays que l’on surveille, que l’on regarde depuis déjà pas mal de temps avec un peu d’inquiétude, les indicateurs sont souvent à l’orange, voir au rouge. Est-elle réellement la prochaine sur la liste des pays européens en grande difficulté ? C’est ce que nous verrons, en entrant un peu dans le détail de ce grand pays, cinquième économie de l’Union Européenne tout de même, avec une très forte croissance on le sait dans les années deux mille et puis ce boum immobilier qui s’est achevé en bulle assez délicate, un pays touché comme beaucoup d’autres et peut-être un peu plus que d’autres par la crise financière, ce sera notre deuxième thème.

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 22 janvier 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Èmission du samedi 22 janvier 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Inspiré aujourd’hui par un rapport qui vient d’être remis au ministre de l’industrie, Éric Besson, rapport sur la compétitivité en France et en Allemagne, pourquoi nos deux pays connaissent-ils des développements économiques aussi contrastés ? Comment se fait-il que leur déficit public par exemple respectif présente de tels écarts ou que leur rapport aux exportations soit si différent ? Plus brutalement, la France est-elle condamnée constamment à se voir donner en exemple son grand voisin ou peut-elle mettre en avant des avantages comparatifs remarquables ? C’est ce que nous allons voir. Question à débattre dans un instant, chiffres et arguments à l’appuie.

Sujet nº 2
Notre deuxième sujet, l’emploi. Encore l’emploi, principale, légitime préoccupation des français. Nous y revenons cette fois par un biais un peu particulier, un angle original grâce à une étude parue cette semaine, une enquête de l’INSEE (institut national de la statistique et des études économiques) sur les effets de la crise sur l’emploi dans les régions. Nous croiserons ces donnés avec une autre étude récente d’ailleurs sur le marché du travail, une photographie du marché du travail en 2009, mais l’étude vient de paraître. Et nous verrons quels territoires ont mieux résisté, dans quels secteurs et quelle population sont les plus touchés.

Invités
Sont avec nous aujourd’hui :

L'économie en questions | Émission du samedi 15 janvier 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 15 janvier 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1

Notre premier thème donc pour cette semaine, la situation économique et sociale en Tunisie plus largement dans les pays du Maghreb, il s’agit bien sûr de relayer les très graves événements intervenus ces derniers jours en Tunisie et aussi en Algérie et d’en chercher les causes ; ressources naturelles, reformes engagées ou pas, emploi, coopération régionale, union pour la méditerranée, nous reviendrons sur tout cela, et une précision très importante compte tenu de la situation politique et des évolutions possibles, nous enregistrons notre émission jeudi soir, donc à plusieurs heures de sa diffusion.

Sujet nº 2
Deuxième sujet, c’est à propos de l’affaire de l’espionnage industriel au techno-centre de Renault en région parisienne sans préjuger des développements à venir dans ce cas particulier nous verrons nous l’importance de la protection des brevets pour les grandes entreprises, pour les entreprises tout court, et combien il est difficile mais essentiel de garantir la propriété intellectuelle dans une économie aussi mondialisé que la notre.

Invités
Sont avec nous aujourd’hui :

L'économie en questions | Émission du samedi 8 janvier 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 8 janvier 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Une très heureuse année à nos auditeurs de l’économie en questions, ceux qui nous écoutent de bon matin chaque samedi et ceux qui nous retrouvent plus tard en téléchargeant notre émission nous les remercions tous pour leur fidélité, mention spéciale aux étudiants en économie, notamment, je l’espère, ceux de nos professeurs ici présents mais pas seulement, qui nous écoutent parait-il, nombreux !

Nous voici donc prêt à reprendre échanges, analyses et commentaires autour de l’actualité économique et sociale, nationale et internationale, pour tenter de mieux comprendre un monde de plus en plus complexe interdépendant et en très rapide transformation, passionnant aussi, il est bon parfois de le rappeler, tant ses évolutions suscitent légitimement certes de grandes inquiétudes, et justement c’est par là que nous commencerons l’année, par un sondage international BVA/Gallup conduit dans cinquante trois pays sur l’optimisme ou sur le pessimisme* affiché par les habitants de ces pays sur la situation économique en 2011, de très grandes différences dans les réponses selon qu’il s’agit d’habitants de pays émergeants ou même de pays en développement ou des habitants des pays industrialisés en particulier ceux de notre vieille Europe, avec les réserves d’usage, il ne s’agit que d’un sondage, beaucoup d’enseignements à tirer de cette enquête, nous aurons l’avis de nos invités.

* : lien direct sur le PDF du sondage

Sujet nº 2
Notre deuxième thème en France cette fois nous est soufflé par une personnalité politique, Manuel Valls, député maire socialiste d’Évry, candidat aux primaires pour l’élection présidentielle, et qui vient de se déclarer favorable je cite « au déverrouillage de la loi sur les 35 h et un allongement du temps de travail au nom » je cite encore de « l’augmentation des salaires et de l’augmentation du pouvoir d’achat ». Voici donc de retour un beau sujet de réflexion économique au-delà des affrontements politiques qu’il promet déjà.

Enfin dans une dernière partie de l’émission, lieu et place de nos actus invisibles, nous demanderons à nos invités de nous donner leurs priorités pour l’année qui vient, à quoi devons-nous nous attendre ?

Invités

L'économie en questions | Émission du samedi 1er janvier 2011

Publié dans L'économie en questions 2011

Émission du samedi 1er janvier 2011 | écouter les archives

Sujet nº 1
Toute dernière édition de l’économie en questions, Dominique Rousset en compagnie de la plupart de nos experts, professeurs d’économie habitués de nos échanges du samedi matin, pour parcourir ensemble l’année économique 2010 qui s’achève "Annus horribilis" pour bien des observateurs et pour la plupart des responsables politiques, il faut bien le dire.
Deux séquences dans notre émission d’aujourd’hui, d’abord un retour sur ce que nous appelons les « actualités invisibles », celles qui sans occuper les titres principaux de nos journaux ont paru assez importantes à nos invités pour qu’ils les signalent chaque semaine à notre attention parce que, elles leur semblent injustement oubliées ou parce qu’ils les jugent importantes pour l’avenir, nous verrons ce qu’elles sont devenues au fil des semaines, disparues ou au contraire révélées par l’actualité, l’occasion aussi surement de nouveaux commentaires.

Sujet nº 2
Deuxième séquence et elle rejoindra sans doute nos premiers échanges de cette émission, à partir de deux faits marquants retenus par chacun de nos invités, nous leur demanderons de commenter ensemble cette année particulièrement chargée, secouée par bien des événements pour certains inquiétants, France, Europe, Monde, les sujets ne manquent pas et vous n’aurez sans doute pas retenu les mêmes messieurs les professeurs.

Invités

Dernières mises à jour

12/11/2017
ACTU | RDV | OP à la conférence AEF (13/11/2017)

Lire la suite...